Droit d’expression et réseaux sociaux d’entreprise

Contribution Ugict-CGT le 11 octobre 2017

Eléments de contexte

– Avec le développement des réseaux sociaux, et notamment ceux des entreprises, la frontière est parfois ténue entre ce qui relève du droit d’expression et ce qui enferme le cadre dans le devoir de loyauté ;
– La responsabilité sociale des cadres présente le paradoxe suivant : d’un côté, ils doivent agir pour empêcher des actions délictuelles ; de l’autre, ils doivent se taire au nom du « devoir de réserve » ;
– La responsabilité sociale des cadres implique qu’ils puissent avoir, le cas échéant, un rôle de lanceur d’alerte et qu’ils puissent être force de proposition dans la résolution des problèmes ou la prévention des risques économiques, sociaux ou environnementaux ;
– Les réseaux sociaux d’entreprise sont perçus par beaucoup de cadres comme un espace d’échange et de dialogue sur des sujets liés à l’actualité, aux choix de gestion, ou aux orientations choisies par la direction. Or, pour beaucoup de directions, ces échanges sont souvent jugés inopportuns, voire répréhensibles.

Comment protéger les managers et leurs équipes dans le contexte de développement de l’utilisation des réseaux sociaux tout en préservant la liberté d’expression ?

 

Propositions

– Négocier un cadre règlementaire sur l’utilisation du réseau social d’entreprise qui autorise l’expression libre et les échanges sur le fonctionnement de l’entreprise. En particulier, toutes les expressions émises à partir de l’éthique professionnelle et de l’expertise métier ;
– Inscrire le droit d’expression dans le règlement intérieur, et privilégier le rappel à la règlementation sur les conditions d’utilisation du réseau social d’entreprise en cas de dérapage ;
– Informer sur l’utilisation du réseau social d’entreprise et proposer des formations aux cadres et aux utilisateurs ;
– S’assurer que le réseau social ne soit pas un moyen pour les directions de contrôler l’activité des cadres et qu’il ne serve pas de support à l’évaluation professionnelle ;
– Créer des espaces fermés pour protéger les échanges entre pairs d’une même fonction et éviter ainsi de fragiliser les managers et les cadres vis-à-vis de leurs équipes et de leurs directions.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Enquête nationale sur le Télétravail 💻 Un an après, on fait le bilan...

Comment vous organisez-vous ? Quelles sont vos marges de manoeuvre ? Quel est l'impact du télétravail sur votre santé ? Sur votre vie professionnelle ? Personnelle ?

> Le questionnaire est anonyme
> Répondez jusqu'au 6 juin 
> Témoignez de votre vécu

Top